Bon à savoir

Les délais de livraison : la grande jungle

Il est difficile de dire quel est le délai de livraison moyen d'une véhicule. Cela dépend des stocks, de la capacité des chaînes de production et... du succès du modèle acheté ! On...

29 NOVEMBER 2017 par J.-F.Ch.
Il est difficile de dire quel est le délai de livraison moyen d’une véhicule. Cela dépend des stocks, de la capacité des chaînes de production et… du succès du modèle acheté !

On peut parler d’un mois à 1 an de délai selon les constructeurs. Voilà pourquoi il est très important de se montrer vigilant au moment de signer un bon de commande. Il suffit de passer un quart d’heure sur les forums spécialisés pour comprendre le nombre de différends qui opposent acheteurs et concessionnaires à ce sujet. Et bien souvent, les acheteurs apparaissent démunis ou, à tout le moins, peu au courant de leurs droits. Vos droits, ils sont pourtant clairs.

Il est connu que lors d’un achat d’un véhicule (ou de tout autre objet par ailleurs), il est recommandé d’exiger du vendeur qu’il indique sur le bon de commande, en plus du prix, le délai (voire la date limite précise) de livraison. Et de clôturer par la formule magique mais cependant indispensable : “commande ferme et définitive aux prix et conditions convenus”. Cela vous évitera aussi par ailleurs les mauvaises surprises de changement de coûts en cas de retard de livraison justement. Ce n’est qu’en cas de non-respect de ce délai écrit que vous ouvrez le droit à réparation.

Toutefois, le vendeur a, lui aussi, le droit de prolonger de maximum 25 % le délai de livraison initialement prévu. Il doit cependant vous en informer par lettre recommandée. À défaut de recommandé, ou si la voiture ne vous est toujours pas livrée à la fin du délai de prolongation, vous pourrez, endéans un délai d’un mois à dater de l’expiration de ce nouveau délai, annuler la vente sans mise en demeure préalable. Communiquez alors votre décision au vendeur par recommandé. Il devra vous rembourser l’acompte dans les 8 jours.

Ph. V.H.

Notre conseil :

Il est double. D’une part, veillez, lors de l’achat, à signifier  dans le contrat qu’un véhicule de remplacement vous sera gracieusement fourni au cas où le délai de livraison ne serait pas respecté ou qu’il serait prolongé. D’autre part, lors des tractations d’achat, voyez si, dans le stock vendeur, un véhicule ne vous conviendrait pas. Vous pourriez peut-être négocier alors un ultime rabais tout en vous évitant un délai d’attente plus important et les éventuels tracas qui pourraient y être liés.

Articles associés

Pneus «hiver», le bon réflexe !

Feuilles mortes, pluies battantes, boues spongieuses, neiges épaisses, verglas tenaces, brouillards enveloppants, nuits longues, état souvent déplorable des revêtements routiers,...

Essayez avant d’acheter !

Dernièrement, le représentant d'un constructeur nous confiait que plus d'une personne sur deux achète une véhicule sans jamais l'essayer. « Une...

Les 6 règles d’or pour (bien) négocier le prix d’une voiture neuve

En Belgique, la maxime dit que si un concessionnaire vous vend une voiture au prix catalogue, il sable le champagne...

Revendre sa voiture, ce qu’il faut savoir

Votre décision est prise, vous allez vous séparer de votre bonne « vieille titine » ! Mais comment faire exactement ? La démarche ne...

Valeur de revente : ne pas y penser trop tard !

La valeur résiduelle d’une voiture est un argument de poids, lorsque vous faites l'acquisition d'un véhicule... Un surinvestissement, d'entrée de...